Trois façons dont votre sol influe sur votre client

Le sol d’un établissement de vente en détail fait plus que fournir une surface de circulation. Il est le fondement de l’expérience client, car cette expérience se passe dans un contexte lié à la façon dont les clients sont capables de circuler dans le magasin, et de leurs ressenti tout comme l’impression qu’ils ont du magasin. Choisir le carrelage d’un magasin agit sur ces trois aspects.

Le carrelage est facile à configurer dans les couloirs ou zones fournissant des indices visuels sur la façon dont on peut se déplacer à travers le magasin.

Le carrelage de couleur clair va refléter la lumière, offrant un sens de sécurité et d’ouverture. Il peut être sélectionné dans des finitions qui réduisent les risques de glissement, même lorsqu’il est mouillé. Il est facile à nettoyer, quelque chose que les clients préfèrent.

Le carrelage est l’une des meilleurs façons d’individualiser l’apparence de votre magasin de détail pour l’ambiance exacte que vous recherché. Les nombreuses formes de carreaux se traduisent par un sol qui dit ce que vous voulez dire à vos clients.

Par exemple, imaginez une petite boutique avec un carrelage gris brumeux dans les tons froids. Il pourrait être de marbre, ou en porcelaine, ou même en granite. Dispersé à travers les carreaux nuageux des joyaux de mosaïques de verre opalescents, certains se fondent en bordure menant à la caisse, au bureau, ou aux toilettes. Les vêtements aux couleurs de tendances actuelles sont accentués par les accents de verre étincelants sous vos pieds.

Une boutique différente, pour les aliments gastronomiques, peut opter pour un carrelage dans les bruns rougeâtres terreux incluant des rappels ponctuels avec la couleur de signature de leur label.  Le sol est un rappel subtil de la marque.

Quel que soit le type de carrelage en vente à Montréal par lequel vous êtes intéressé, Eco dépôt aura une bonne sélection et des conseils d’experts pour votre projet. Venez dès aujourd’hui voir ce qui est disponible!

Cliquer sur le lien pour lire cet article en Anglais.